Accueil Atelier Les techniques Stages Les animations Contact

Second Empire

Belle Epoque

Les forains

 

 

 

 

Avec l'avènement de la troisième république et le début d'une époque que l'on dit aujourd'hui "Belle", la photographie quitte le temps des artisans pour l'ère industrielle. Si le collodion humide continue d'être utilisé par les photographes ambulants, une nouvelle technique, dite au gélatino-bromure d'argent bouscule les habitudes des ateliers professionnels. Commercialisées par des marques à la notoriété grandissante comme Jougla, Lumière ou encore Guilleminot, ces plaques sèches, préparées en usine, et pouvant être développées ultérieurement, permettent à la photographie de gagner la bataille de l'instantanéité.

Les négatifs sont tirés, en public, par contact sur papier albuminés ou papier salés.

 

Belle Epoque