Accueil Atelier Les techniques Stages Les animations Contact

Les négatifs

Les positifs

Les tirages

Les chambres

 

 

 

Le collodion humide possède une particularité étonnante car il est un des rares procédés photographiques à pouvoir proposer des positifs directs.

Pouvant être réalisés sur plaques de verre - transparentes ou colorées (ambrotypes) ou sur plaques de fer (ferrotype) au XIXème siècle, ces positifs peuvent aussi avoir pour support aujourd'hui des plaques d'aluminium ou même de plexiglas.

Ces positifs, sous-exposés à la prise de vue, puis blanchis chimiquement au développement, quand ils ont pour support un fond noir, laissent apparaître une image en positif. Très utilisé pour les portraits et les paysages au siècle dernier, l'ambrotype se présentait généralement encadré comme le daguerréotype.

 

Positif